Gramps

Publié le novembre 20, 2016 dans Logiciels

Gramps

J’ai choisi de valider Gramps pour la gestion de mes recherches généalogiques à la condition que je parvienne à transférer de manière satisfaisante mes données à partir de TMGThe Master Genealogist. Dans cet objectif, Gramps devra aussi prouver sa capacité à restituer au format Gedcom la totalité des données qu’il gère. TMGThe Master Genealogist reste le logiciel de gestion de mes recherches généalogiques tant que je n’ai pas validé Gramps pour le remplacer. Ma découverte et mon apprentissage de Gramps peuvent se faire dès à présent sans aucune pression.

Gramps est un logiciel libre distribué sous licence GPL qui fonctionne sur différentes plateformes (Linux, Mac Os X et Windows, notamment). J’ai installé le logiciel en version 4.2.1 (64 bits) sous Windows 10 et j’ai commencé quelques tests avec l’import d’un fichier Gedcom résultant d’un export TMG v9.05.

La majorité des données a été intégrée sans anomalies constatées. Les problémes rencontrés à l’import Gramps sont, comme prévu, la non prise en compte des témoins des événements, mais aussi de dates, de sources et d’objets multimedia associés à des notes. De plus, si les lieux sont tous intégrés et associés aux événements sans anomalies apparentes, je n’ai pas encore trouvé le moyen de les replacer dans la structure hiérarchique prévue dans Gramps (ex: le village fait partie d’un département qui fait partie d’un pays).

Pour mes premiers tests, j’ai retenu un export-import Gedcom des noms de lieux dans une structure: village/ville, département/région, pays. Gramps a ainsi créé un enregistrement de lieu pour chaque ville/village dont le « titre » est constitué des noms des 3 niveaux associés. Une fonction de Gramps existe pour l’extraction des données des lieux depuis le « titre » (découpage en 3 entités dans mon cas). Cette fonction est opérationnelle pour les quelques noms de lieux des USA trouvés dans mes données, mais pas pour les lieux des autres pays.

Fiche individu

Fiche individu

Un outil utilitaire d’ « arrangement des lieux » est aussi disponible à cet usage, mais il m’a causé jusqu’à présent quelques soucis. Il ne fonctionne pas mieux que la fonction utilisée auparavant. En revanche, il fonctionne assez correctement pour la récupération des coordonnées géographiques des lieux à partir d’un fichier GeoNames. Mais pour le vérifier, j’ai été contraint de créer manuellement les enregistrements des pays, départements et régions et d’y associer ensuite les quelques 800 villes et villages de mes données.

Quand tout cela a été terminé, j’ai lancé une récupération automatique des lattitudes et longitudes des lieux de France, puis d’Allemagne à partir des fichiers GeoNames. Le résultat est globalement satisfaisant même s’il a fallu corriger un certain nombre de coordonnées à cause du manque d’association du lieux et du département correspondant par ce traitement automatique.

Arbre d'ascendance

Arbre d’ascendance

J’ai également testé la création de pages web avec un volume de 8.500 individus et 1.400 médias. Le temps de traitement d’environ 45mn me semble un peu long, mais les pages narratives « Saga » sont bien produites au format .html dans le dossier indiqué. Les pages résultantes ont une présentation sympathique, mais on est encore loin de la qualité de présentation du site que je peux obtenir avec Webtrees.

En savoir plus