Emile Gallé

Charles Martin Emile GalléÂge : 58 ans18461904

Nom
Charles Martin Emile Gallé
Naissance 4 mai 1846 28 20
Décès du grand-père paternelAnne Charles François Gallé
5 décembre 1853 (Âge 7 ans)
Décès de la grand-mère maternelleMarguerite Oster
6 décembre 1869 (Âge 23 ans)
MariageHenriette GrimmAfficher cette famille
3 mai 1875 (Âge 28 ans)
Naissance d’une fille
#1
Thérèse Gallé
1877 (Âge 30 ans)

Naissance d’une fille
#2
Lucie Gallé
1879 (Âge 32 ans)

Naissance d’un fils
#3
Claude Gallé
1884 (Âge 37 ans)

Naissance d’une fille
#4
Geneviève Gallé
1885 (Âge 38 ans)

Décès de la mèreFanny Reinemer
11 avril 1891 (Âge 44 ans)
Mariage d’un enfantLucien BourgogneThérèse GalléAfficher cette famille
5 avril 1902 (Âge 55 ans)

Décès du pèreCharles Louis Edouard Gallé
3 décembre 1902 (Âge 56 ans)
Profession
maître verrier, ébéniste
oui

Décès 23 septembre 1904 (Âge 58 ans)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
Blason de ParisCharles Louis Edouard Gallé
Naissance : 19 avril 1818 33 21Paris, 75, France
Décès : 3 décembre 1902Nancy, 54, France
mère
Fanny Reinemer
Naissance : 24 octobre 1825 34 24Nancy, 54, France
Décès : 11 avril 1891Nancy, 54, France
Mariage : 15 juillet 1845Nancy, 54, France
10 mois
lui
Famille avec Henriette Grimm - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 3 mai 1875Bischwiller, 67, France
3 ans
fille
3 ans
fille
Lucie Gallé
Naissance : 1879 32 30
Décès : 1981
6 ans
fils
Claude Gallé
Naissance : 1884 37 35
Décès : 1950
2 ans
fille

Industriel, maître verrier, ébéniste et céramiste

Après une période d'apprentissage dans différentes villes d'Europe, Weimar et Meisenthal entre autres, Emile Gallé est associé à l'entreprise de négoce et de décoration de faïence et de verrerie de son père dès 1867. Dix ans plus tard, il reprend à son compte l'affaire familiale et étend ses activités à l'ébénisterie en 1885. Déjà remarqué à l'Exposition de la Terre et du Verre en 1884, Emile Gallé est consacré à l'Exposition universelle de Paris en 1889 par trois récompenses pour ses céramiques, ses verreries et son mobilier. Mais la céramique, au grand regret d'Emile Gallé, n'a plus les faveurs du public. Il s'oriente vers le travail du verre, domaine dans lequel il développe et crée de nouveaux procédés de fabrication. Ses recherches aboutissent en 1898 au dépôt de deux brevets, l'un concernant la marqueterie de verre et l'autre, la patine sur verre.
Son oeuvre, aux multiples références, exprime la diversité des intérêts d'Emile Gallé où la nature joue un rôle dominant, mais non exclusif. Ses engagements patriotiques et politiques trouvent leur forme la plus aboutie aux expositions universelles de Paris en 1889 et 1900 avec des pièces comme la table " Le Rhin " (qui revendique le retour d'une Alsace-Lorraine unie à la France) ou encore des installations spectaculaires comme " Les sept cruches de Marjolaine " (en faveur de la réhabilitation de Dreyfus).
Engagé très tôt dans le renouvellement des arts décoratifs, Emile Gallé diffuse, dans ses dépôts français mais aussi anglais et allemand, des pièces de série de qualité, grâce à l'industrialisation de sa production.
En 1901, il est le fondateur et le premier président de l'Ecole de Nancy, " Alliance Provinciale des Industries d'Art ".

Robert Weinland est cousin avec Emile Gallé du 6ème au 10ème degré (droit canon) ou au 16ème degré (droit civil)


Références bibliographiques :

- GALLE Emile, Ecrits pour l'art-Floriculture, art décoratif, notices d'exposition (1884-1889). Paris, Librairie Renouard, H. Laurens, Editeur, 1908 (rééd. 1998)
- GARNER Philip, Emile Gallé. Paris, Flammarion, 1977
- CHARPENTIER Françoise-Thérèse et THIEBAUT Philippe, Emile Gallé. Catalogue de l'exposition au Musée du Luxembourg, 29 novembre 1985-2 février 1986. Paris, Editions de la Réunion des Musées Nationaux, 1985. (épuisé)
- THIEBAUT Philippe, Les dessins de Gallé. Paris, Editions de la Réunion des Musées Nationaux, 1993
- LE TACON François, Emile Gallé ou le Mariage de l'Art et de la Science. Paris, Editions Messene, Jean de Cousance éditeur, 1995
- DEBIZE Christian, Emile Gallé & l'Ecole de Nancy. Metz, Editions Serpenoise, 1998
- LE TACON François, L'Oeuvre de verre d'Emile Gallé. Paris, Editions Messene, Jean de Cousance, 1998