Georges Bégué

Georges Pierre André BéguéÂge : 82 ans19111993

Nom
Georges Pierre André Bégué
Naissance 22 novembre 1911 34 33
Militaire
capitaine
5 mai 1941 (Âge 29 ans)
Institution : Special Operations Executive
Note : Le premier agent de la section F du SOE (Special Operations Executive) envoyé en France fut l’opérateur radio Georges Bégué, missionné par l’armée britannique sous le nom de George Noble. Il fut parachuté entre Valençay et Levroux dans la nuit du 5 au 6 mai 1941 sous le nom de code de BOMPROOF choisi parce qu’il avait survécu pendant le Blitz de Londres au larguage d’une bombe qui avait tué deux de ses amis et blessé un troisième. La mission de Georges Bégué, rapidement accomplie, était d’entrer en contact avec Max Hymans, un ancien député local, dont la maison de campagne se trouvait dans les environs. Bégué a pu s’assurer que Hymans était d’accord pour coopérer avec Londres et aider à la formation de groupes locaux de résistance. Ainsi, Pierre de Vomécourt fut parachuté dans la région sous le nom de code AUTOGIRO afin d’établir le premier réseau de la section F avec Bégué comme opérateur radio. AUTOGIRO resta en activité jusqu’au début de 1942, quand le réseau fut démantelé après l’arrestation de Pierre de Vomécourt, qui survécut à la guerre en captivité à Colditz. Georges Bégué s’échappa en Espagne et rejoignit Londres où il travailla au sein de la section F comme responsable des communications radio avec les agents sur le terrain. On lui attribue l’invention du système des messages personnels envoyés par la B.B.C dans le monde entier.
Décès de la mèreMadeleine Emilie Quirin
27 février 1954 (Âge 42 ans)
Décès du pèreEmile François Marie Bégué
8 septembre 1956 (Âge 44 ans)
Décès 18 décembre 1993 (Âge 82 ans)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 31 décembre 1900Bordeaux, 33, France
11 ans
lui
Georges BéguéGeorges Pierre André Bégué
Naissance : 22 novembre 1911 34 33Périgueux, 24, France
Décès : 18 décembre 1993Falls Church, Virginia, USA

Georges Bégué, agent de la section F du SOE

 Né à Périgueux (Dordogne) le 22 novembre 1911, il a été pendant la Deuxième Guerre mondiale officier du Special Operations Executive (SOE). C’était un personnage important des plans du SOE pour l’établissement d’un réseau d'agents en France, après leur formation en Grande-Bretagne. Il est décédé à Falls Church (Virginie, Etats-Unis), le 18 décembre 1993. Il était marié et père de deux filles.

Georges Bégué fut le premier agent de la Section-F du SOE à  être parachuté avec succès en France dans la nuit du 5 au 6 mai 1941. Il avait atterri entre Valençay et Levroux. Suite à sa formation de « pianiste » (nom donné aux opérateurs de radio sans fil), il a été un lien essentiel dans le développement de plusieurs réseaux d'agents du SOE lors de la mise en place d’un important centre opérationel d’activités de résistance.

Georges Bégué est aussi connu comme l'inventeur du système de messages personnels (aussi  appelés messages codés) diffusés à l’international sur les ondes de la BBC.

Le 24 octobre 1941, après 4 jours d'arrestations survenues à la suite d'un piège mis en place à la Villa des Bois à Marseille, Georges Bégué a été capturé par la police de Vichy. Une dizaine d’agents du SOE ont été arrêtés et envoyés à la prison Beleyme à Périgueux où règnaient des conditions déplorables. Après une intervention de l'ambassade des Etats-Unis à Vichy, le groupe fut transféré en mars 1942 au camp de Mauzac. Grâce à des plans préparés à l'extérieur par Mme Bloch (épouse de l'ancien député Jean Pierre Bloch) et Georges Bégué à l'intérieur, notamment avec la fabrication d'une clé copiée par observation minutieuse de la clé originale, le groupe s'est évadé le 16 juillet 1942. Les onze évadés ont trouvé un abri provisoire à environ 40 kms de Mauzac, au milieu d'une forêt. Le 23 juillet, ils se sont ensuite acheminés par groupes de deux vers Lyon, pour se rendre ensuite en Espagne en franchissant les Pyrénées. Bien que le groupe de Georges Bégué ait été pris dans le train à Figueras et interné au camp tristement célèbre de Franco à Miranda do Ebro, ils ont réussi finalement à rejoindre l'Angleterre. Une fois de retour en Angleterre en octobre 1942, Georges Bégué a reçu la médaille militaire britannique (Military Cross)  et il a été nommé officier de transmissions de la Section-F du SOE dirigée par Maurice Buckmaster..

En août 1946, il a été chef du cabinet du directeur de la Navigation Aérienne S. G. A. C. C. à Paris. Entre octobre1948 et 1949, il fut représentant du S. G. A. C. C. à Washington. Il est devenu ensuite ingénieur conseil en télécommunications, chez Atlantic Research Corporation, à Washington.

En plus de la Military Cross, Georges Bégué fut distingué du « Member of the Most Excellent Order of the British Empire » (MBE - division militaire) et obtint la Légion d'Honneur.